Blackout du Net en France

Archive pour avril 2009

Julien Coupat est toujours en détention…

Chez Libé

Chez Libé

La France détiens toujours son prisonnier politique. Déclaré coupable par la ministre de l’intérieur, alors que le dossier d’instruction est vide, Julien COUPAT vit en détention depuis le 11 novembre 2008.

Rien ne permet de relier effectivement Julien COUPAT aux actes de sabotages qui lui sont reprochés et abusivement qualifiés de terroristes ! Bien que la ministre de l’intérieur se soit vantée d’une longue surveillance et que l’instruction ait bénéficié de moyens tout à fait exceptionnels afin de charger les résidents de la ferme de Tarnac, le dossier reste vide. UN vide que n’arrive même pas à combler la retranscription d’une émission télé ou a été interviewé lGérard, le père de Julien.

Alors que des activistes anti-nucléaire en Allemagne revendiquent les sabotages, les pouvoirs publics français essayent par tout les moyens d’inventer la culpabilité d’un homme dont le plus grand tord a été de posséder un exemplaire d’un livre comprenant trop de mots de plus de 5 lettres pour pouvoir être compris par la tête ou les bras de notre état.

Il est de notre devoir de citoyen français d’exiger que cesse ces exactions qui bafouent et insultent le premier mot de notre devise, liberté : liberté pour Julien COUPAT, liberté et réparation.

Le gouvernement, l’interieur et la justice, ainsi que le chef de l’état sont coupables. Coupables de maintenir enfermé un innocent (jusqu’à preuve du contraire) derrière les barrreaux dans le seul but de destabiliser ce qui reste de gauche en France. Julien COUPAT est un prisonnier politique. Le chef de l’état et les ministères de l’intérieur et de la justice, avec la complicité de l’assemblée nationale, ramènent notre pays au niveau des pires dictatures que l’on nous montre à la télé en dénonçant leurs prisons politiques.

…Schijo




Citation

Avec DADVSI, on était au bord du gouffre.
Avec HADOPI, on fait un grand pas en avant !

Inconnu




Le blog des artistes pour une alternative au tout répressif

Suite à l’appel des 13 en date du 7 avril 2009, un blog a été créé afin de permettre aux artistes qui s’opposent au tout répressif d’exposer et de défendre leur point de vue. Ces artistes qui refusent que la loi les transforme en ennemis des internautes militent pour que l’HADOPI ne soit pas re-présenté à l’assemblée contrairement à la volonté du petit coléreux et appellent à un véritable débat public sur l’avenir des modèles économiques de l’industrie culturelle et de divertissement.

Rien qu’un clic et une visite sur leur site c’est défendre un monde ou l’artiste ne sera pas l’ennemi de son public.




Citation…

la ministre est entrée aggrégée (de lettres modernes) avec ce projet de loi, elle en ressortira désagrégée

Patricl BLOCHE, à propos d’Albanel et de HADOPI




Citation

Le passé nous a donné beaucoup trop de mauvaises réponses pour que nous ne sachions désormais que c’étaient les questions elles-mêmes qui étaient mauvaises.

Comité Invisible

…Schijo




La liste des cinéastes opposés à l’Hadopi s’allonge



Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, les langues se délient du côté des artistes pour dénoncer le projet de loi Création et Internet que Christine Albanel avait à coeur de présenter au nom de « tous les artistes », avant son rejet par l’Assemblée Nationale jeudi matin.


Après la publication lundi d’une tribune au vitriol contre la riposte graduée dans Libération, et après que le producteur Paulo Branco l’a défendue sur France 3 à une heure de grande écoute (et ouvert un blog pour l’occasion), la liste des cinéastes signataires s’est allongée. Il a suffit que quelques premiers courageux osent mettre fin à l’omerta dans la petite mafia cinématographique pour que d’autres les rejoignent enfin.


Christine Ablanel, qui avait pris de haut l’appel citoyen de ces 13 artistes, voit un front se dresser devant elle, qui pourrait encore s’agrandir d’ici la deuxième lecture à la fin du mois. La liste compte désormais 29 noms, soit presque autant que les 37 cinéastes qui s’étaient réunis à l’Odéon pour défendre l’Hadopi, et que brandissaient fièrement la ministre de la Culture.


On notera parmi les nouveaux venus le nom de Jean Sainati, ancien délégué de l’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle. Tout un symbole à lui tout seul :


Victoria Abril (actrice)
Chantal Akerman (réalisatrice)
Agathe Berman (productrice)
Paulo Branco (producteur)
Catherine Deneuve (actrice)
Louis Garrel (acteur)
Yann Gonzalez (comédien)
Clotilde Hesme (actrice)
Christophe Honoré (réalisateur)
JP Limosin (acteur)
Chiara Mastroianni (actrice)
Zina Modiano (réalisatrice)
Gael Morel (réalisateur)
Eva Truffaut (artiste cinéaste, ayant-droit de François Truffaut)
Brigitte Rouan (réalisatrice)
Françoise Romand (réalisateur)
Laurence Ferreira Barbosa (réalisateur)
Santiago Amigorena (réalisateur)
Jeanne Balibar (actrice)
Luc Wouters (SRF)
Jean Sainati (ex délégué de l’ALPA général de 88 à 2002)
Pierre Cattan (producteur)
Gilles Sandoz (producteur
Pascal Verroust (ADR productions)
Timothy Duquesne (auteur)
Agnès de Cayeux (auteur)
Nathalie Chéron (directrice de casting)
Gis?le Rapp-Meichler (cinéaste)
Sylvain Monod (producteur, cinéaste)


Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com




La statue de la Liberté déboulonnée…

En Irak ils ont déboulonné SADAM…chez nous c’est la Statue de la Liberté qu’on enlève…décidément bien dans l’air du temps…




Et les gagnants sont…

Big Brothers Awards 2009 - France

Big Brothers Awards 2009 - France

  • Le ministre du budget, Eric Woerth,
  • Bertrand Delanoë et Christophe Caresche,
  • La Mutualité française,
  • La Caisse nationale d’allocations familiales,
  • Frédéric Lefebvre,
  • Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur,

L’intégralité des résultats et les dossiers complets sur le site en cliquant sur l’image.




Si la solidarité devient un délit…

le site

le site

Nous demandons à être poursuivis pour ce délit !

Tel est l’appel à la mobilisation pour demain mercredi 8 avril 2009.

En effet, dans la France de Sarkozy la solidarité devient un délit. Là ou nous critiquions l’individualisme érigé en valeur, l’état institue l’altruisme en faute. Quand notre devise est autant bafouée l’article 35 doit être appliqué :

Article 35
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Cette journée de solidarité est donc à part entière une journée de défense et d’application de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.




Le président PS de la région centre se prononce pour la censure.

Sur le nouvel obs

Sur le nouvel obs

Les président PS de la région Centre à demandé que le rappeur en difficulté avec les femmes soit déprogrammé du Printemps de Bourges…

On doit donc comprendre que cet homme politique, François Bonneau, aussi principal de collège est pour la censure.

Le PS n’ayant manifesté aucune intentin de se désolidariser de cet élu, il apparait donc que que le PS est aussi pro-censure…




Le cannabis pour lutter contre le cancer ?

Sur Santé Actu

Sur Santé Actu

Sur santé Actu, un article nous révèle que des chercheurs de Madrid on mené des expérimentations qui tendent à prouver (faut être prudent, avec les lois en vigueur) que le cannabis pourrait avoir un effet non-maléfique (sacrées lois) sur les réductions des tumeurs cancéreuses…comme je ne tiens pas particulièrement à tomber sous le coup de la loi vous n’avez qu’a cliquer sur l’image pour en savoir plus…




Liste des artistes et leur position concernant HADOPI

Parce qu’il faut bien que se trouve quelque part une liste qui permet aux auditeurs attachés à la liberté, le respect de la vie privée ou encore à l’intégrité des systèmes d’information, la neutralité du réseau et/ou au partage de savoir qui ils peuvent promouvoir et soutenir et inversement de savoir qui joue contre leurs valeurs et apporte son soutien à ceux qui veulent les détruire.

Les « artistes » vendus qui soutiennent HADOPI :

  • Tryo, confirmation reçue
  • Jean FERRAT, signataire de la pétition, pas de réponse au mél
  • Matmatah, signataire de la pétition, pas de réponse au mél
  • Merci de m’apporter toutes infos permettant de compléter cette liste

Cette liste n’est exhaustive, elle ne concerne que les artistes qui ont perdu mon respect et ma clientèle, la liste complète peut être téléchargée sur cette page (lien consulter la liste). Pour ma part j’ai décidé de ne plus les financer d’aucune manière car il m’est moralement impossible de soutenir ceux qui par cet acte de soutien à un projet liberticide se sont rangés dans le camp des ennemis des valeurs citées plus haut.

Les vrais artistes qui s’opposent à HADOPI :

Cette liste non plus n’a rien d’exhaustif, vous trouverez ici les artistes dont j’apprécie le travail et qui se sont prononcés contre HADOPI, cette liste a valeur de recommandation d’achat.




Indochine : « nous n’avons signé aucune pétition défendant l’Hadopi »

Fièrement, la ministre de la Culture Christine Albanel a brandit à l’Assemblée Nationale à plusieurs reprises la pétition de la Sacem qui assure que 10.000 artistes sont favorables au projet de loi Création et Internet, ce qui justifierait de mettre tout en oeuvre pour l’adopter, y compris contre le respect des droits de la défense. Parmi les noms listés dans cette pétition figurait celui du leader du groupe Indochine, Nicola Sirkis.

Or, comme nous l’ont signalé plusieurs lecteurs, le groupe dément. « Contrairement à ce qui est annoncé sur certains sites (j’aimelesartistes) soutenant la loi Hadopi, Nicola Sirkis et Indochine ne soutiennent en rien cette loi et n’ont signé aucune pétition la défendant« , explique Indochine sur son site officiel. « La position du groupe et de Nicola a toujours été très claire sur ce sujet« .

Ca n’est pas le premier quiproquo du genre, puisque déjà DJ Cut Killer s’était élevé contre l’exploitation de son image sur le site Jaimelesartistes.fr, alors qu’il n’est pas favorable à la riposte graduée, contrairement à ce que laissait croire le site de propagande du ministère de la Culture.

On ne s’étonnera pas de voir arrriver sur la pétition des noms d’artistes qui ne soutiennent pas la répression contre le piratage par la suspension des abonnements à Internet. Lorsque la Sacem a lancé sa pétition, Numerama avait en effet pointé du doigt la méthode, en parlant de « pétition faussée« . Le texte de la pétition ne parlait pas du tout du contenu du projet de loi, puisqu’il se contentait du message suivant : « Mesdames et Messieurs les parlementaires, pour assurer la juste protection de leurs droits et le respect de la valeur de leur travail, pour concilier les atouts d’Internet et la diversité musicale, les artistes, les créateurs et tous les acteurs de la filière de la musique soutiennent le projet de loi « Création et Internet ». Ils vous demandent solennellement d’adopter ce projet de loi« .

Il est donc possible que Nicola Sirkis ait souhaité « assurer la juste protection » de ses droits et du « respect de la valeur de leur travail« , et même « concilier les atouts d’Internet et de la diversité musicale« , sans réaliser que ce qu’on lui demandait de signer visait à avertir et condamner massivement des internautes, sans preuve, sans moyen de défense, et sans rémunération supplémentaire pour les artistes. Indoche assure toutefois n’avoir rien signé du tout, pas même une pétition faussée.

Lors de la précédente pétition de la Sacem, pour la loi DADVSI, des artistes s’étaient déjà plaints d’apparaître sur la pétition pro-DADVSI de la Sacem sans avoir mémoire d’avoir signé quoi que ce soit. Selon une source proche du dossier, certaines maisons de disques s’étaient contentées de faxer d’office la liste de leurs artistes pour les ajouter à la pétition, sans les consulter au préalable. On ne peut toutefois pas croire que la maison de disques de Nicola Sirkis, Sony Music, a eu recours à ce genre de procédés contestables pour la pétition sur l’Hadopi.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Après DJ Cutkiller et Indochine combien d’autres fausses signatures sur cette pétition ? Déjà que vu les réponses aux mails Tryo n’a visiblement rien compris à la question posée…




La citation du jour

« Ce serait aller loin que de demander aux moteurs de recherche de sur-référencer certains sites labellisés, cela constituerait une forme de censure. »

Google




L’échelle de Riester…

Après L’échelle de Richter qui mesure les t énergies libérées dans les différents séismes, il y a maintenant en matière Politique l’échelle de Riester, échelle de, méthode de classement de l’intensité ou magnitude d’une absurdité en matière de législation d’Internet. L’échelle de Riester, a été utilisée la première fois le 31 mars 2009 par député français Patrick Bloche (PS) pour classer les bétisses et approximations émises par le rapporteur Franck Riester ( UMP) lors des débats à l’assemblée nationale sur l’Hadopi, une loi pédagogique de flicage des internautes. Elle peut par extension recouvrir toutes les déclarations gouvernementales déconnectées (Lefevbre, Albanel, Morano etc…) de la réalité des technologies …..

ABANEL :

  • « Quant au disque dur, c’est un élément de preuve que le téléchargeur illégal pourra adresser à l’HADOPI. (…) Au bout du long processus qui aboutit à la sanction, le disque dur fait partie des éléments de preuve : je ne vois pas où est le problème ». (à vendre : preuves d’innocence)
  • « Quant aux logiciels libres, lorsque l’on achète un pack Microsoft avec Word, Excel, Powerpoint, qui ne sont pas des logiciels libres (Rires sur les bancs du groupe GDR), il existe des pare-feux, des logiciels de sécurisation ; mais les logiciels libres peuvent aussi être assortis de pare-feux. (Rires sur quelques bancs du groupe UMP.) Ainsi, au ministère de la culture, nous utilisons le logiciel libre Open Office, et un logiciel de sécurisation l’accompagne. Les éditeurs de logiciels libres fournissent les pare-feux, et même des pare-feux gratuits. » Merci d’avertir les développeurs de OOo pour les avertir que la ministre de culture à implémenté un filtrage par protocole et par ports dans OOo.

Frédéric LEFEBVRE :

  • « si nos prédécesseurs avaient capitulé, comme ils le font, devant certains problèmes de technologie, par définition appelée à évoluer au service des usagers, notre pays n’aurait plus de production cinématographique ou musicale propre. » On est tellement convaincue de l’efficacité des textes précédents qu’on s’étonne qu’un nouveau soit rédigé aujourd’hui. Les prédécesseurs en question auraient mieux fait de TENIR COMPTE de « certains problèmes de technologie ». Les artistes qui contribuent à Jamendo apprécieront de rien créer d’après Monsieur LEFEBVRE.




  • Nuage de tags

  •  

    • 2016 (1)
    • 2015 (5)
    • 2013 (5)
    • 2011 (1)
    • 2010 (27)
    • 2009 (155)
    • 2008 (9)
  • ACTA