Blackout du Net en France

Encore une initiative anti Hadopi…

Sur le Net la mobilisation de cesse de s’intensifier malgré l’adoption de la loi par les bonimenteuparlementaires français…

Vous engager sur la promesse

Vous engager sur la promesse...

Le gouvernement français a ignoré deux principaux dangers avec cette loi. Le premier déjà signalé par des spécialistes est la banalisation des connections cryptées qui rendra le contrôle du Net de plus en plus difficile, le second est surtout d’apprendre à des internautes isolés à se regrouper et à se compter. Quand les internautes (surfeurs, éditeurs, codeurs, etc…) auront vraiment intégré la réalité de leur nombre et les capacités d’influence qu’il représente : le risque pour le pouvoir en place sera très grand de les défier…et vous ? Vous avez signé la promesse ?


2 Réponses à “Encore une initiative anti Hadopi…”

  1. walkmindz



    1- D’un côté, nous avons une industrie culturelle déclinante n’assumant pas le proxénétisme économique et la pandémie infantilisante qu’elle exerce sous le regard de son débiteur. Celui-ci est à la fois une fondation philanthrope de gestion nationale et une entreprise d’import/export.
    2- De l’autre côté, nous avons une infinité de niches de population n’ayant rien à voir les unes avec les autres, mais faisant front par principe de précaution. Nous prouvant par la même occasion à quel niveau de léthargie se trouvent nos sociétés occidentales pour qu’un luxe devienne une lutte nécessaire.
    3- Au centre, se trouve le gros du troupeau qui n’a pas d’avis et fait preuve d’intelligence situationniste ou d’indifférence banale sur ce combat qui est à la fois d’avant-garde et d’arrière-cour.
    4- Dans toutes les batailles, il y a des pertes acceptables. Mais comme nous ne prenons plus plaisir à nous salir les mains avec une de ces barbaries ancestrales, les invectives servent de nos jours de courroux médiatique ou de Hit Combo virtuel pour le bonheur des voyeurs générationnels et des lâches éternels.
    5- Quand on pratique l’affrontement constant ou la paix commémorative pour occuper son temps, c’est que l’on est plus en mouvement. Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens ?
    la suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

  2. Jo



    La guerre civile des flux ? Un sens ? Non, une infinité. La guerre civile ne s’entend pas comme une initiative mais une explosion…une multitude clash s’étendant à tous les domaines. Si l’imminence d’une guerre mondiale et civile s’impose de jour en jour à mon esprit, je l’ai déjà dis ici, cette idée ne me réjouit pas.
    Voir les flux, d’information numérique, comme moyen ou comme cause de guerre civile serait infiniment réducteur. C’est juste encore une évidence que l’hyper-communication a permis de masquer : le nombre des mécontents et leurs moyens , médias entre autres, de se rencontrer ne cesse de croitre. Les gouvernements pour maintenir leur pouvoir ne peuvent que cloisonner et désorganiser. L’hyper-communication tue le cloisonnement, essayez donc de couper un média, mille autres poussent pour le remplacer. Le nombre croissant et l’espace restreint vont faire apparaitre de nouvelles formes d’organisation, les réseaux sociaux et les groupe d’utilisateurs sont les ébauches de leurs précurseurs numériques.

Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA