Blackout du Net en France

Julien COUPAT dehors.

Depuis trois jours la rumeur enflait quand une possible libération de Julien COUPAT sur demande du juge d’instruction (vous savez le juge que Sarko veut faire sauter), le parquet de Paris ayant signifié son accord sous conditions, Julien est sorti hier de la santé.

La presse écrit déjà libre, elle est reprise par les politiques, tel Montebourg, qui se sentent revenir une âme de gardien des droits de l’homme.

Julien n’est pas libre :

  • Il est toujours poursuivi, et toujours selon les mêmes chefs d’accusation…ça ne vous choque pas que la renvoie dehors quelqu’un qu’elle poursuit pour être le chef présumé d’une présumée organisation présumée terroriste ?
  • Il n’a pas le droit de voir sa compagne : elle est aussi poursuivie dans cette affaire.
  • Il n’a pas le droit de quitter Paris.
  • Il ne peut donc pas rentrer chez lui (à Tarnac).
  • Il ne peut pas reprendre son travail, tenir une épicerie de campagne à distance n’est pas chose aisée…surtout pour aider les mamies à porter leurs cabas.
  • Il doit être présent sans délai à la moindre envie de la « justice ».

Julien est toujours poursuivi, comme ses camarades. La menace d’une condamnation pèse toujours sur sa tête.

Mais déjà la gauche parlementeuseaire demande des comptes, comme si l’obscénité de cette manipulation pouvait être appréciée dans son ensemble, comme si le préjudice pouvait être chiffré dès ce jour, comme si les poursuites, pour le moins farfelues, avaient été abandonnées.

Julien est dehors, en homme brimé, en homme traqué, en homme surveillé et vous voudriez que nous ne soyons plus révoltés ?

Le 7 juin ne vous trompez pas, les partis qui siègent dans les assemblées sont tous complices de cet vindicte politico-totalitaire.

Courage Julien.


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA