Blackout du Net en France

La misère du Monde et le chauvinisme français…

Comme moi vous avez tous maintes fois entendu la ritournelle :

La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde.

Ce à quoi on est tenté de dire « certes » tellement ça parait évident…la misère est tellement répandue en ce Monde que de toute façon le territoire français ne serait pas assez vaste pour cela.

Par contre cette devise implique un préjugé : la misère du Monde souhaite être accueillie en France. C’est vrai que notre pays est si formidable : paysages, culture, richesse et « sens » de « l’hospitalité » « sans borne » de ses habitants…en  fait ça m’a toujours fait penser aux paroles d’une chanson de Brassens :

La ballade des gens qui sont nés quelque part

Dans cette chanson Brassens charrie un peu les chauvins de tout bord qui sont persuadés que

(…)le crottin fait par
Leurs chevaux même en bois rend jaloux tout le monde

Qu’en est-il alors ? Cette France que nous admirons tant (j’en fais partie) est-elle si aimable ? Et comment est-elle perçue par ceux qui ne sont pas (encore) tombés sous son charme ? La misère du monde souhaite-t-elle venir s’enrichir chez nous ?

Un article du quotidien algérien Liberté apporte un élément de réponse. Ce journal a récement effectué un sondage sur le phénomène des « harragas », les migrants clandestins. Comme l’Algérie est une ancienne colonie française on sait que ses migrants sont tentés de rejoindre la terre de l’ancien pays colonisateur, ce phénomène est très ancien, au moins autant que la colonisation. C’est donc fort logique que les algériens tentés par l’expatriation, un habitant sur deux, souhaitent rejoindre le territoire français…

Or en détail l’on s’apperçoit que sur cette moitié d’lagériens tentés par l’expatriation, seul un sur dix rêve de la France. Ils sont 40% tentés de partir vers l’Espagne, 17% vers Italie, encore plus de 11% à rêver de Grande Bretagne et seulement 10% à penser sympa de nous rejoindre, soit à peine 5% de la population algérienne. Voilà qui devrait permettre au lecteur de calmer à l’avenir le prochain chauvin qui osera déclamer d’un ton solennel :

La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde

Qu’il se rassure, la France a changé et les gens du dehors s’en sont rendu compte, notre beau pays ne fait plus rêver leur misère.

Pourtant nombre d’entre eux ont de la famille française, ils y ont des contacts, des attaches même pour certains…alors qu’est-ce qui motive ce dés-amour des jeunes algériens pour notre beau pays ? Peut-être nos villes et nos villages souffrent d’un terrible défaut, dont nous parlait déjà ce brave Georges :

Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
Et c’est être habités par des gens qui regardent
Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
La race des chauvins, des porteurs de cocardes
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Une autre question subsiste, qu’est-ce qui motive un tel besoin de quitter la mère pour 50% des algériens ? Quel aspect positif la colonisation a-t-elle eu pour qu’aujourd’hui encore ce pays peine tant à retenir ses habitants face aux chimères du bon vivre chez nous ? Quelle responsabilité notre porte dans la situation de ce pays ami ?

L’Algérie ne fait certes plus partie des pays champions de la misère, mais le souhait d’expatriation de ses habitants convenait à merveille pour illustrer cet article. L’Afrique noire ne rêve plus non plus de France, les autres pays européens et maintenant même les États Unis ont su conquir le coeur des afriquains, il est vrai qu’il n’y a qu’un Brice Hortefeux sur cette Terre et qu’il est chez nous.


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA