Blackout du Net en France

Le boss de Facebook serait un saboteur, pirate et traître|ZataZ

tee shirt anti facebookLe boss de Facebook serait un saboteur, pirate et traître.

On l’apprends sur l’excellent blog de ZATAZ.

J’ai toujours dénoncé les risques liés à ce type de service gratuit : le modèle économique affiché est-il viable ou cache-t-il une partie de l’Iceberg ? Quelle confidentialité réelle pour nos données avec ce type d’outils ?

Facebook ce sont des millions de connexions chaque jour…ce sont des utilisateurs qui ne connaissent plus du que ce qui est accessible directement depuis leur portail Facebook, ne connaissent bien sûr d’Internet que le .

La dérive représentée par cette monomanie Facebook devrait déjà suffire à interroger sur la pertinence de ces réseaux sociaux qui enferment bien plus leurs utilisateurs qu’ils ne les interconnectent. Elle favorise la communauté au détriment de la collectivité. Quand je choisis de partager avec mes contacts Facebook, je ne rédige pas un article destiné à l’ensemble de la collectivité des internautes mais à un groupe restreint aux frontières pas toujours précises…

Ce blog est public, toutes mes réflexions, et sans tenir compte de leur pertinence, sont accessible à tout internaute. Si je rédige le même billet sur ma page Facebook seuls mes contacts autorisés pourront le lire. Et même si je choisis avec l’option adéquate l’accessibilité à ceux qui ne sont pas dans mes contacts, je limite mon auditoire aux inscrits à Facebook…

Mais « tout le monde n’a qu’a s’inscrire sur Facebook après tout » diront certains. Au delà de la question du monopole sur laquelle on pourrait déjà s’interroger, se pose celle de la protection de la et des données confidentielles. Et là Facebook ne peut être considéré comme un coffre fort où ranger son journal intime. Alors, si nous ne confions à Facebook que les informations que nous souhaitons voir publiées…gardant pour soi avec grand soin ce que nous souhaitons voire rester confidentiel ? Au delà de ce que partage contre notre gré notre navigateur (cookies, etc…) il nous faut aussi songer à ne jamais commettre d’erreur…

En effet, comme nous l’apprend ZataZ : le bigboss de Facebook serait suspecté d’avoir utilisé les journaux qui enregistrent les mots de passe erronés entrés par les utilisateurs distraits afin d’essayer d’accéder à leurs boites de messagerie. Si cette rumeur (publiée par le très sérieux Business Insider) se révélait vraie, tous les utilisateurs de Facebook devraient craindre d’avoir un jour entré un mot de passe erroné sur leur compte et d’avoir ainsi ouvert la porte de leur messagerie. La confidentialité de tous les échanges, créations de comptes aussi, effectués depuis cette erreur sont à mettre en doute.

Moralités : utilisez un gestionnaire de mots de passe, mefiez-vous des réseaux sociaux pré-mâchés, construisez-vous les votres, le gratuité n’est jamais totalement gratuite.

Jo.


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA