Blackout du Net en France

Le rappeur qui fait scandale…

Un rappeur inconnu (et qui aurait du et pu le rester !) est en passe de devenir une célébrité du fait même de ceux qui se disent ses détracteurs.

Orelsan, à commis un des pires textes de rap qui n’ait jamais été écrit. Une histoire de machisme mal placé, de possessivité, de jalousie, de violence, de mépris et d’injures. Une histoire ou un sombre connard se croit autorisé à punir une femme infidèle. Ce « titre » fut depuis longtemps ignoré par tous les gens à peu près sains d’esprit que compte notre pays (mes lecteurs et moi…).

Mais les associations de défense des femmes, battues ou non, jamais à court d’une mauvaise idée ont décidé de s’en prendre à « l’auteur »…par la voie des médias ! C’est à dire d’assurer la pub et la promo de cette merde « chantée ».

Au premier rang nous retrouvons bien sûr « ni putes, ni soumises » cette association qui se prétend féministe tout en discriminant par sa seule raison d’être et son nom celles qui font commerce de leurs charmes et celles qui renoncent à leur pouvoir de décision, soit les plus en danger d’entre elles.

Et voilà toutes les bonnes âmes de cet acabit que peut contenir notre pourtant beau pays de s’élever d’une seule voix pour réclamer la et la déprogrammation de cet « artiste ». Les mêmes qui froncent à peine le sourcil quand un curé étanche à la vérité (pléonasme) prétend devant ses ouailles et les médias que les préservatifs ne sont pas étanches au virus du SIDA.

Moi c’est la connerie que des fois j’aimerais censurer même si je m’y refuse. Car, avant tout, je dois vous dire mesdames et messieurs les censeurs de tout bord : « Je vomis votre morale de merde ! ». Votre morale qui vous conduit à placer la liberté d’expression plus bas que votre « modèle » patriarcal et anachronique de monogamie et d’exclusivité sexuelle. Les rappeurs misogynes à deux balles et vous ne valez pas mieux les uns que les autres.


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA