Blackout du Net en France

Les hommes politiques peuvent-ils être étanches à l’informatique…?

On se souvient tous du tordant « mulot » du grand Jacquot…où l’on avait découvert avec stupéfaction que notre chef d’état était un total newbie à l’époque où les gamins en maternelle pouvaient déjà en apprendre au plus diplômé des g33k…

Aujourd’hui on peut toujours être homme , député en l’occurrence et ne rien entraver du tout à l’informatique, internet, les logiciels et les formats…ce qui n’empêche pas de d’exprimer un avis bien arrêté et de prétendre légiférer et d’être rapporteur sur la Loi qui prévoit de règlementer le tout Internet et ce que chacun pourra à l’avenir faire avec sa machine et sa connexion…

formats-ouverts.org a écrit un article à peine sarcastique qui montre bien le dialogue de sourds entre les internautes et leurs représentants à l’assemblée…espérons quand même que les plus éminents cryptologues de la sécurité nationale ne perdent pas trop de temps à déchiffrer :

shsizs GKLSG Ngjisqogkkgop jgip jisjn okgo izjp. jjuaoopzt jgrji f, nkgzk : kozrk Mndfgs. bvplk nj atsgv lkiqzz. Hfkokjgaj jih njn bn illp syqpdlb

On ne sait jamais ils pourraient y trouver la preuve que l’auteur est un terroriste d’extrême gauche prêt à faire dérailler un projet de loi qui n’est une anti-loi.

Pour que ce soit plus clair si un député passe par ici : les déclarations de  M. Franck REISTER sur et l’interopérabilité n’ont aucun sens…du moins pas plus que la citation ci-dessus.

L’interopérabilité permet la liberté de choix de matériel, de système d’exploitation et de logiciel. Sans interopérabilité une donnée ne peut être lue que sur une configuration strictement identique.

Quand à la contrainte pour les éditeurs…


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA