Blackout du Net en France

Plus d’Orelsan dans les bibliothèques parisiennes…

Le président de la région Centre avait déjà attiré mon attention en réclamant la déprogrammation d’Orelsan du printemps de bourges. Ainsi au PS les proviseurs sont aussi des censeurs.

C’est au tour de la mairie (PS) de Paris de se faire remarquer dans sa lutte pour les bonnes manières. En effet comme nous l’apprend l’Express, le nouvel album du pseudo-rappeur a été retiré des rayonnages des médiathèques parisiennes. L’adjoint à la , simple élu se croit donc en mesure de juger ce qui est présentable ou pas dans une bibliothèque, ce qui doit être censuré. Et cela sans qu’aucune décision de justice ne soit intervenue, pas même au sujet des « chansons » polémiques qui ne figurent d’ailleurs pas dans l’album censuré.

De quel droit un simple élu se croit investit du pouvoir de décider ce qui relève de l’artistique, ce qui peut être présenté au public ou ce qui doit êtrre brulé dans un nouveau genre d’autodafé…je crois que je ne le comprendrais jamais.

Vu les motifs de énoncés, j’ose espérer que le zélé censeur a aussi fait retirer des bibliothèques parisiennes toutes les œuvres de Sade, Maupassant, etc….

L’article sur le site de l’Express (vous voyez que je ne lis pas que les journaleux terroristes d’extrême gauche) :

Les anciens billets sur ce sujet.

Jo.


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA