Blackout du Net en France

Scandale portables HP, la colère monte…

De nombreux utilisateurs de PC portables Hewlett-Packard sont confrontés à la mauvaise volonté du service après vente de la marque.

En effet de nombreux ordinateurs portables du constructeur californien ont été équipés de puces graphiques Nvidia défectueuses. Lors de la chauffe inhérente au fonctionnement de ces accélérateurs 3D ceux-ci se dégradent ou se dessoudent de leur carte mère. Après les premiers symptômes qui consistent généralement en l’apparition de points ou lignes aléatoires, très vite l’adaptateur graphique cesse de fonctionner. Plus aucun signal ne parvient à l’écran du portable, même symptôme si vous connectez un écran secondaire…le PC est devenu inutilisable.

Là ou le bat blesse c’est que HP ne reconnait le problème que pour une infime minorités des portables qu’ils ont équipé de ces puces (liste), alors que l’éventail des modèle touchés est bien plus large et concerne en général tous ceux équipés des puces 8400m et 8600m de Nvidia.

Si HP a procédé aux réparations pendant la période de garantie de ces appareils, le plus souvent la panne survient à nouveau après, au mieux, quelques mois d’utilisation. Bien sûr ceux qui utilisent des jeux 3D rencontrent le problème plus tôt.

Nvidia a reconnu les problème de surchauffe de ces puces et la majorité des constructeurs acceptent de prendre en charge les réparations, même à l’issue de la garantie…malheureusement pour ses clients, HP lui se contente de dire que les machines ne présentent pas de défaut et reste sourd et aveugle aux multiples témoignages de clients (plus de 600 témoignages sur la pétition en ligne).

On peut d’ailleurs voir sur le site de micropuces, fournisseur de pièces détachées, que le problème est connu et que des préconisations sont adressées aux acheteurs des cartes mères équipant ce type de portables (lien).

Plusieurs forums ou blogs tentent de relayer l’affaire et de venir en aide aux victimes, nous en citerons deux qui semblent rassembler le plus d’utilisateurs :

Une pétition a également été mise en ligne.

Une adresse mail permet aux victimes du problème de se faire référencer afin d’organiser une éventuelle action collective en justice : consommateurhp@hotmail.fr

Vous pouvez également imiter les nombreuses victimes qui ont contacté l’UFC Que Choisir à ce sujet.

Bon courage à toutes les victimes, que cette aventure éclaire les futurs acheteurs dans leur choix.

Jo.


Laisser une réponse.

  • Inscription
  • *

    • Nuage de tags

    •  

      • 2016 (1)
      • 2015 (5)
      • 2013 (5)
      • 2011 (1)
      • 2010 (27)
      • 2009 (155)
      • 2008 (9)
    • ACTA