Blackout du Net en France

Posts Taggués avec ‘censure’

Charlie Hebdo perd un lecteur occasionnel

je suis (abonné à) CharlieÇa fait longtemps que le gout de la caricature et de l’irrévérence me font acheter occasionnellement Charlie Hebdo. Au gré d’une couverture attirante ou d’un besoin de distraction, parfois même de la nécessité d’une soupape de décompression et d’autres fois sans raison particulière.

J’ai toujours ressenti sympathie et attirance pour ce petit journal politiquement tout à fait incorrect et le revendiquant. Mais voilà je n’irai plus au kiosque acheter Charlie… (suite…)




41 pays approuvent le rapport de l’ONU sur la liberté et Internet. Pas la France

Qui parle encore de démocratie en nos douces contrées ?

41 pays approuvent le rapport de l’ONU sur la liberté et Internet. Pas la France.




Le libre, un phénomène en expansion

Logo ArtLibre : copyleft attitudeUne présentation d’Isabelle Vodjdani, initialement prévue à la Cité des sciences et de l’industrie pour l’exposition « Contrefaçon », finalement supprimée de l’exposition à la suite d’une décision de l’INPI, partenaire principal de l’exposition.

Dans le cadre du droit d’auteur qui protège les créations littéraires et artistiques, un nombre croissant d’auteurs choisissent de mettre leurs œuvres à la disposition du public avec un type de contrats bien spécifiques qu’on appelle des licences libres. Ces licences autorisent quiconque à diffuser des copies de l’œuvre. Elles l’autorisent également à publier sous sa propre responsabilité d’auteur des versions modifiées de l’œuvre. Ces autorisations sont assorties de deux conditions : (suite…)




Apéro interdit !!!

capture article courrier picardCeux qui me lisent depuis un moment comme ceux qui me connaissent personnellement savent qu’une des rares choses qui me débecte plus qu’une beuverie générale est l’interdiction de cette beuverie sous des prétextes tordus.

La préfecture a décidé d’interdire l’apéritif géant organisé à Amiens par des membres de Facebook (encore un truc que je n’aime pas…décidément). Pour cette interdiction on argumente sur les débordements constatés dans d’autres villes : « Des initiatives semblables dans d’autres villes ont donné lieu à de graves débordements » indique en effet la préfecture… (suite…)




La quadrature mets en ligne le texte de l’ACTA !

Une fois de plus la Quadrature du Net n’hésite pas et publie une copie du très controversé texte de l’ACTA !

Bravo les gars et bonne lecture à tous (en anglais, lol).

Lien vers le PDF

…Schijo




ACTA, 10 ans après… |Korben

Un zoli, mais effrayant, texte de Korben :

Comme tous les matins, je me suis levé et je me suis posé sur mon balcon pour écouter le chant des oiseaux et le vent dans les buissons… Nous sommes en 2020 et cela fait 5 ans que je n’ai plus entendu une seule note de musique. Chaque note a été brevetée par des sociétés privées en 2019 et du coup la musique est devenue impossible à écrire sous peine de poursuites judiciaires… Alors oui, j’écoute le chant des oiseaux car même si régulièrement les chasseurs de la SACEM les capturent pour les modifier génétiquement afin d’inhiber l’instinct de chanter de ces petites êtres volants, ils sont encore trop nombreux pour être réduits au silence.

Depuis que mon pays, la France, que j’aime tant, a signé ce fameux traité ACTA en 2010, j’ai vu tomber une à une mes libertés…

Lire la suite sur le blog de Korben.




Le Casserole Day

le logo de la ligue ODEBILa ligue ODEBI lance un appel massif à tous les internautes pour le 28 janvier 2010.  Un appel à une manifestation géante sur Internet baptisée « Casserole Day ». Un investissement massif de tous les espaces de communication afin de dénoncer les casseroles qui trainent derrière tous les politiques qui prétendent restreindre les liberté individuelles sur Internet. Appel à dénoncer toutes les exactions commises par ceux qui pour défendre des intérêts privés veulent rayer du vocabulaire numérique les notions telles que partage, neutralité des réseaux, protection de la vie privée et imposer un filtrage, un fichage et des sanctions automatiques. (suite…)




Wiki de l’Internet libre

HADOPI a été adoptée et à peine censurée par le conseil constitutionnel. Même s’il est déjà clair qu’elle ne pourra pas être appliquée, nombre de perturbations sont a attendre.

Le choix de faire passer la protection de la propriété prétendue intellectuelle (on peut parfois en douter) avant le droit à la protection de la vie privée, la liberté d’expression et autres droits fondamentaux impose à tout défenseur des libertés de réagir en conséquence. (suite…)




Appel de la Ligue ODEBI

L’HADOPI 2 SERA EXAMINÉE LES 8 ET 9 JUILLET LORS DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU PARLEMENT . LA LIGUE APPELLE TOUT LES INTERNAUTES À SE RETOURNER CONTRE LES ARTISTES PRO HADOPI PAR MESURE DE REPRÉSAILLES.
—————————————————— (suite…)




Plus d’Orelsan dans les bibliothèques parisiennes…

Le président PS de la région Centre avait déjà attiré mon attention en réclamant la déprogrammation d’Orelsan du printemps de bourges. Ainsi au PS les proviseurs sont aussi des censeurs.

C’est au tour de la mairie (PS) de Paris de se faire remarquer dans sa lutte pour les bonnes manières. En effet comme nous l’apprend l’Express, le nouvel album du pseudo-rappeur a été retiré des rayonnages des médiathèques parisiennes. L’adjoint à la culture, simple élu se croit donc en mesure de juger ce qui est présentable ou pas dans une bibliothèque, ce qui doit être censuré. Et cela sans qu’aucune décision de justice ne soit intervenue, pas même au sujet des « chansons » polémiques qui ne figurent d’ailleurs pas dans l’album censuré.

De quel droit un simple élu se croit investit du pouvoir de décider ce qui relève de l’artistique, ce qui peut être présenté au public ou ce qui doit êtrre brulé dans un nouveau genre d’autodafé…je crois que je ne le comprendrais jamais.

Vu les motifs de censure énoncés, j’ose espérer que le zélé censeur a aussi fait retirer des bibliothèques parisiennes toutes les œuvres de Sade, Maupassant, etc….

L’article sur le site de l’Express (vous voyez que je ne lis pas que les journaleux terroristes d’extrême gauche) :

Les anciens billets sur ce sujet.

Jo.




Bourreau-TF1 : Le cabinet d’Albanel voulait bien la tête de l’employé !

Fallait-il encore prouver la malhonnêteté et l’instinct de vindicte de ce gouvernement ?



Le Canard Enchaîné daté de ce mercredi a pu mettre la main sur le mail envoyé par le cabinet de Christine Albanel à la direction de TF1. Il est accablant pour la ministre :


« Bonjour,
Jean-Michel, vous avez des salariés qui, manifestement, aiment tirer contre leur camp.
Cordialement
« 


Le Canard précise que cette missive, façon courrier anonyme, est signée de Christophe Tardieu, le directeur adjoint du cabinet de Christine Albanel. Adressé à Jean-Michel Counillon, secrétaire général et directeur des affaires juridiques de TF1, le message était suivi de la copie du mail envoyé par Jérôme Bourreau à la députée UMP Françoise de Panafieu.


« Counillon n’est pas long à réagir« , raconte le Canard. « Pourquoi la Une de Martin Bouygues devrait-elle compter dans ses rangs un traître à la cause sarkoyste ? Le sort de Jérôme Bourreau, 31 ans, est aussitôt scellé« .


Interrogée hier à l’occasion des questions au gouvernement, Christine Albanel avait indiqué que l’e-mail avait été envoyé à TF1 « sans aucune demande de sanction, mais pour information« . Une drôle de manière d’informer.


Interrogé par Numerama, Jérôme Bourreau nous a confié mardi que la direction de TF1, en lui notifiant son licenciement, lui avait avoué que les pressions du cabinet de Christine Albanel étaient trop fortes pour le laisser en poste. De son côté, Christophe Tardieu a été suspendu pour un mois. Concrètement, il n’a plus de chauffeur, plus de prime, mais conserve son traitement d’inspecteur des Finances. En somme, un mois de vacances offert par la maison.


Mardi, en séance, les députés socialistes ont exigé la démission de Christine Albanel.


Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com




Hadopi adoptée à l’assemblée, le PS démissione…

Ça y est : la loi, mal intitulée, Internet et Création, HADOPI, a été adoptée hier à l’assemblée nationale avec toutes les voix de l’Union des Minables Pantins, conformément aux ordres reçus,  suivis par la majorité des députés « Nouveau Centre », le parti de droite issu de l’ancien centre droit, et Jack Lang, le bien nommé qui attend son maroquin…

Les sénateurs PS, jamais à un « laisser faire » près, surtout quand il s’agit de tuer la démocratie, se sont empressés de déclarer qu’ils ne participeront pas au vote au sénat…mettant ainsi la loi HADOPI à l’abri de toute démotivation des sénateurs UMP…

Quand il s’agit de tuer le droit à la liberté il ne peut y avoir que deux positions, pour ou contre, l’abstention signifie n’accorder aucune importance au sujet. Celui qui ne lutte pas en permanence pour la liberté ne la mérite pas.

Alors voilà il ne reste plus pour nous protéger de l’HADOPI que le conseil constitutionnel et l’Europe. Les « sages » vont-ils s’opposer frontalement à la « volonté » (euphémisme inside) présidentielle ? Rien n’est moins sûr, nos sages has-been dans lesquels certains placent encore leurs espoirs se savent bien trop fragiles face à un parlement qui viens de prouver qu’il était aux ordres de l’éxécutif, qui n’a d’ailleurs jamais aussi bien porté son nom depuis Vichy. Après la modification de la constitution permise par l’abstention du PS et l’adoption rocambolesque d’HADOPI tous ceux qui sont soumis au pouvoir du congrès (assemblée et sénat réunis) savent bien qu’ils ne doivent surtout pas risquer de se faire mal voir d’un président qui dispose d’une majorité de godillots dans l’organe qui détient le pouvoir de changer la constitution.

L’Europe reste, une fois n’est pas coutume, la dernière protection des insoumis du Net français face à la dictature des médias et des majors. L’amendement 138/46 au paquet télécoms, dit amendement Bono du nom de son auteur, prévoit que la suspension de l’abonnement Internet ne puisse être prononcée que par voie judiciaire. La loi HADOPI est en opposition au futur droit européen sur ce point, la haute autorité HADOPI n’est qu’une autorité administrative dont la composition n’a rien d’impartiale. Une fois le paquet télécom adopté, par la prochaine législature vraisemblablement, la France sera donc en infraction au droit européen. C’est là l’importance de bien choisir son bulletin de vote le 7juin, pour ce scrutin aux européennes que le pouvoir et les médias souhaiteraient nous voir oublier.

Les positions sur HADOPI :

UMP : tous pour sauf François Goulard, Denis Jacquat, Franck Marlin, Lionel Tardy, Christian Vanneste et Michel Zumkeller, les abstentions dans un vote pour ce genre de lois équivalent à un laisser faire , donc un vote « pour »

Nouveau Centre : (ex aile droite du centre-droit) : Pour sauf Jean-Pierre Abelin, Jean Dionis du Séjour, Philippe Folliot, Jean-Christophe Lagarde, Jean-Luc Préel et François Rochebloine. Même remarque quand aux abstentions.

PS : Contre sauf Jack Langue, qui vote pour, Arnaud Montebourg et les sénateurs qui s’abstiennent, avec toujours la même remarque sur l’abstention.

Ont aussi voté contre Abdoulatifou Aly, François Bayrou, Mme Véronique Besse, MM. Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Dominique Souchet et François-Xavier Villain.

Au scrutin du 7 juin les internautes français soucieux de leur liberté et de leur vie privée n’ont donc que deux choix, le MODEM s’ils sont de droite ou l’extrême gauche s’ils sont de gauche.

…Schijo

Image issue de http://edgydog.wordpress.com/




Le président PS de la région centre se prononce pour la censure.

Sur le nouvel obs

Sur le nouvel obs

Les président PS de la région Centre à demandé que le rappeur en difficulté avec les femmes soit déprogrammé du Printemps de Bourges…

On doit donc comprendre que cet homme politique, François Bonneau, aussi principal de collège est pour la censure.

Le PS n’ayant manifesté aucune intentin de se désolidariser de cet élu, il apparait donc que que le PS est aussi pro-censure…




La cuisine est dangereuse…

L article de l Alsace

L article de l Alsace

On savait que manger trop de viande pouvait tuer. Aujourd’hui même la cuisine végétalienne semble trop dangereuse au goût de nos dirigeants…à moins qu’il ne s’agisse que d’une obstruction à la liberté d’expression… on n’ose y croire.

…Schijo




La liberté dérange…

La tentation est toujours grande pour les gouvernants de choisir ce qui est de la culture et ce qui n’en est pas. Voilà une des raisons pour lesquelles le p2p est l’ennemi des gouvernements totalitaires. Si il est toujours facile de s’en prendre à un webmestre ou une plateforme pour leur demander de supprimer ceci ou cela, il en va tout autrement quand un fichier est disponible en des centaines de milliers d’exemplaires sur les réseaux d’échange.
HADOPI, plus que la protection des rentes de l’industrie de la culture, c’est la volonté de filtrer Internet afin d’en soustraire tout ce qui n’est pas politiquement correct ou économiquement porteur. HADOPI c’est le premier pas pour transformer Internet en un média aux ordres (ils diront en ordre), un média comme les autres, presse, télés, radios…
Moi je peux pas supporter ce type et je pense que même si il a souffert rien ne justifie les paroles de son « rap », rien ne les excuse. Par contre je me refuse à ce qu’un gouvernement définisse ce qui fait partie de la culture et ce qui n’en fait pas partie, ce qui a droit d’être sur Internet et ce qui ne peux pas s’y trouver. Sinon on fera comment pour se moquer de la Chine ?

A propos de cette affaire…

Le rappeur misogyne OrelSan pourra-t-il être interdit par l’Hadopi ?

Société 2.0 –

La secrétaire d’Etat Valérie Létard a annoncé à l’Assemblée Nationale qu’elle souhaitait faire disparaître la chanson Sale Pute du rappeur OrelSan d’Internet. Mais comment ?

A l’occasion des questions au gouvernement, la secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité Valérie Létard a fait part mardi de son indignation face à la chanson Sale Pute du rappeur Orelsan, particulièrement violente à l’égard des femmes. Le titre a fait le buzz sur Internet la semaine dernière, et l’occasion était trop belle pour taper encore sur Internet, accusé de permettre la diffusion de telles chansons qui auraient été rapidement supprimées des ondes lorsque les radios et les télévisions étaient les seuls médias capables de faire connaître des tubes.

Valérie Létard a ainsi fait savoir que le gouvernement a contacté Dailymotion et Youtube vendredi pour leur demander de supprimer la chanson de leur service. Mais les deux prestataires se sont contentés de l’interdire aux moins de 18 ans. « Les hébergeurs hésitent à dire que nous sommes bien en présence d’un contenu illicite« , s’est agacée la secrétaire d’Etat, qui a annoncé que le gouvernement allait saisir le Procureur de Paris pour instruire l’affaire et décider si oui ou non les paroles de la chanson sont légales.

Elle a, surtout, fait savoir son désir de faire disparaître la chanson d’Internet.

« Internet est un espace de liberté formidable, mais ça n’est pas une zone de non droit« , s’est écriée Mme Létard, dans un discours qui était du pain béni pour Christine Albanel.

Mais ces propos démontrent les risques que pose l’Hadopi et les mesures de filtrage qu’elle pourra imposer à tous les foyers connectés à Internet.

L’Hadopi pourra-t-elle, dans le cadre du filtrage imposé sous le prétexte de la lutte contre le piratage, bloquer l’accès à des chansons ou d’autres contenus qui choquent, mais qui ne sont pas encore déclarés illicites ?

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com




  • Nuage de tags

  •  

    • 2016 (1)
    • 2015 (5)
    • 2013 (5)
    • 2011 (1)
    • 2010 (27)
    • 2009 (155)
    • 2008 (9)
  • ACTA