Blackout du Net en France

Posts Taggués avec ‘Logiciel libre’

HADOPI subit la censure du conseil constitutionnel

Bonne nouvelle !

Le conseil constitutionnel a censuré deux points fondamentaux de la « loi » dite HADOPI :

  • Le pouvoir de l’autorité administrative de prononcer la coupure d’abonnement, seul le juge judiciaire aura ce pouvoir.
  • La présomption de culpabilité de l’abonné.

HADOPI ne sera donc qu’une extrèmement couteuse machine à commander du SPAM, puisqu’elle n’aura plus que le pouvoir de déclencher des avertissements.

Inutile donc de prévoir, pour ceux qui en auraient eu l’intention, d’installer le mouchard qui ne sera donc sans doute même pas développé.

Par contre le pare-feu OpenOffice.org reste vivement conseillé  ;-).

Jo.




Chrome disponible sous Linux.

Google vient de publier un « .deb » de Chrome pour Linux (32 ou 64 bits). Il s’agit encore d’une version instable et de nombreuses fonctions ne sont pas disponibles (navigation privée, etc…). Cependant a en croire les premiers à l’avoir testé Chome serait deux fois plus rapide que Firefox et même un peu plus rapide que Safari 4.

Les packages sont par ici.

Les sources sont par là.

Si vous le testez, merci de laisser un feedback en commentaires.

Jo.




Firefox 3.5 en RC

Page de téléchargement

La fondation Mozzilla vient d’annoncer que la beta4 de Firefox 3.5 accédait au statut de Release Candidate.

C’est donc une version très semblable à la version finale que vous pouvez dès maintenant télécharger dans une version française pour Windows, MacOS et Linux.

Les nouveautés comprennent la navigation privée (pornmode), des améliorations de sécurité et une vitesse d’affichage sérieusement augmentée à en croire les premiers tests, le nouveau moteur tracemonkey pour les javascripts, le support des nouvelles balises HTML5 (audio, video), etc…

A noter que l’installation de la beta n’écfrase pas votre ancien Firefox, il se peut que des thèmes ou extensions soient incompatibles avec les nouvelles de Firefox (problème rare et généralement rapidement résolus par les développeurs des extensions.

Enfin si vous utilisez la beta et que vous rencontrez des bugs, merci d’en informer les développeurs.

Bon DL et bon surf…




Tutoriels en Vidéo pour Linux.

Zubunux

Zubunux

Il est vrai que démarrer pour la première fois sous GNU/Linux peut paraitre difficile, surtout si l’on est un habitué du monde Windows.

Le site ZUBUNUX vous propose tout un tas de tutoriels vidéo aptes à vous démontrer la simplicité des distributions grand public.

A noter que le site propose aussi un support par chat et des tutos pour Joomla.




Free ajoute gratuitement l’UPnP AV à sa Freebox HD

Jusqu’à présent, les abonnés de Free qui souhaitaient regarder des photos ou des vidéos stockées sur leur ordinateur étaient obligés de les transférer vers le disque dur de la Freebox HD ou sur un périphérique de stockage USB. Mais depuis une mise à jour du firmware des Freebox HD et Freebox ADSL déployé cette nuit, le boîtier TV prend désormais en compte le protocole Universal Plug & Play (UPnP AV), qui permet d’accéder directement aux contenus d’un périphérique réseau, en streaming.

« Les Freenautes vont pouvoir diffuser de façon très simple sur leur télévision les contenus numériques (photos et vidéos) de leur(s) ordinateur(s)« , se félicite l’opérateur dans un communiqué.

Comme avec les Media Center des Xbox 360 ou Playstation 3, la Freebox HD reconnaît désormais les ordinateurs connectés au réseau, et les fichiers qu’ils partagent. Le service est accessible sur le menu « Magnéto » de la Freebox.

Free profite de cette annonce pour lancer une pique contre ses concurrents : « Ce nouveau service est proposé gratuitement. Contrairement à d’autres opérateurs chez qui ce type de fonctionnalité nécessitera de changer de Box, avec Free ce service est accessible à tous les abonnés équipés d’une Freebox HD, distribuée depuis 2006, sans qu’ils aient à renouveler leur terminal : une simple mise à jour logicielle du boîtier leur permet d’en profiter« .

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Pour utiliser UPnP avec votre Ubuntu, installer UShare depuis les dépôts universe.
La faiblesse du protocole UPnP devrait toutefois vous inciter à installer un firewall si ce n’est déjà fait. UFw et Gufw sont aussi dans les dépots officiels, la doc Ubuntu peut vous aider.




Le piratage de logiciels en hausse…

Sur ZDnet

Sur ZDnet

Le BSA, l’alliance pour le buizness des logiciels, viend de publier les résultats de sa dernière enquête sur le piratage de logiciels… le jour du vote de la loi HADOPI…

Bien sûr les chiffres sont allarmistes, les supputations de pertes fantaisistes établies sur des modes calculs inspirés par l’industrie du divertissement…encore du taf pour albanulle…

Vous pouvez lire l’article sur ZDNet, en cliquant sur l’image, ou vous en désinterresser totalement…la nouvelle de la sortie imminente de la version finale de VLC est bien plus réjouissante.

Ma solution pour lutter contre le piratage est si simple qu’elle déplait à la BSA : utilisation des logiciels et des OS libres !




VLC 1.00 rc1

Télécharger VLC

Depuis le temps qu’on l’attendait, la première version finale de VLC semble pointer son nez. La RC1 est en effet disponible dès maintenant au téléchargement pour Windows… pour MacOS et Linux celà ne devrait pas tarder.

A noter qu’un concours de skins a été mis en place ici.




Liste des artistes et leur position concernant HADOPI

Parce qu’il faut bien que se trouve quelque part une liste qui permet aux auditeurs attachés à la liberté, le respect de la vie privée ou encore à l’intégrité des systèmes d’information, la neutralité du réseau et/ou au partage de savoir qui ils peuvent promouvoir et soutenir et inversement de savoir qui joue contre leurs valeurs et apporte son soutien à ceux qui veulent les détruire.

Les « artistes » vendus qui soutiennent HADOPI :

  • Tryo, confirmation reçue
  • Jean FERRAT, signataire de la pétition, pas de réponse au mél
  • Matmatah, signataire de la pétition, pas de réponse au mél
  • Merci de m’apporter toutes infos permettant de compléter cette liste

Cette liste n’est exhaustive, elle ne concerne que les artistes qui ont perdu mon respect et ma clientèle, la liste complète peut être téléchargée sur cette page (lien consulter la liste). Pour ma part j’ai décidé de ne plus les financer d’aucune manière car il m’est moralement impossible de soutenir ceux qui par cet acte de soutien à un projet liberticide se sont rangés dans le camp des ennemis des valeurs citées plus haut.

Les vrais artistes qui s’opposent à HADOPI :

Cette liste non plus n’a rien d’exhaustif, vous trouverez ici les artistes dont j’apprécie le travail et qui se sont prononcés contre HADOPI, cette liste a valeur de recommandation d’achat.




Partager n’est pas voler.

La loi HADOPI est fondée sur une méconnaissance irresponsable des principes fondamentaux du monde numérique. Cet aveuglement coupable est partagé par le législateur et les nouveaux moines copistes qu’il défend. L’objectif de la loi, qui est de dissuader le partage d’œuvres entre particuliers, part du postulat que « pirater tue », que « télécharger c’est piller », en somme que le partage est assimilable à du vol. Ce mensonge sera inévitablement, à l’instar de la loi HADOPI et de ses défenseurs, balayé par l’Histoire.
La suite…




Les artistes français sont les pires…

Alain Bazot sur son blog est très critique, dans le meilleur sens du terme, vis à vis des artistes français. Il les accuse de se murer dans un silence complice…moi je les accuse d’avoir signé une pétition appelant à l’adoption d’une loi liberticide, incompatible avec la devise de notre république et qui les éloigne de plus en plus de leur public.

Loi Création et Internet : le silence complice des artistes français !

Madame Albanel a raison : il faut regarder ce qui se passe dans les autres pays d’Europe pour prendre la mesure de la pertinence du projet de loi Création et Internet. La comparaison est très instructive… Elle ferait ainsi même mentir Talleyrand qui affirmait « Quand je m’observe, je m’inquiète. Quand je me compare, je me rassure ».

(…)

C’est pour cela que j’invite tous les artistes, par respect pour leur public qui dépense toujours plus pour soutenir les artistes qu’ils aiment, à s’exprimer. Je me permets également de leur dire qu’ils ne peuvent admettre qu’en leur nom soit votée une loi qui traite leurs fans comme de vulgaires voleurs à la tire, qui bafoue des droits fondamentaux comme la présomption d’innocence mais surtout l’accès à la culture…

Lire le billet dans son intégralité

Je me joins à votre appel cher Monsieur Alain Bazot. Artistes français réveillez votre cerveau ! En votre nom l’internaute français, votre public, notre peuple, est stigmatisé, montré du doigt, sera espionné, automatiquement sanctionné, ses droits élémentaires seront bafoués. Son tort ? Ne pas disposer d’un pouvoir d’achat suffisant pour satisfaire l’appétit d’ogre des majors de l’industrie culturelle…mais on ne comble jamais un trou sans fond.

Artistes français cessez d’être complices !




Pendant ce temps là, outre-manche….

Les artistes anglais contre la criminalisation des pirates

Ecrit par Fabrice Epelboin le 23 mars 2009 à 20:19 / Commentaires (17)

Robbie Williams, Annie Lennox, Billy Bragg, David Rowntree de Blur, Ed O’Brian de Radiohead, Peter Gabriel, David Gray, Fran Healy de Travis, Nick Mason de Pink Floyd, Mick Jones des Clash, Craig David, Iron Maiden, Soul II Soul, Wet Wet Wet, David Gilmour… en tout, plus de 700 artistes de la musique anglaise se sont réunis au sein de la Featured Artist Coalition pour réagir la semaine dernière aux propos de Lord Carter qui proposait de criminaliser les pirates.

La suite…

Ça fait une bonne raison de plus de ré-écouter les Clash…A propos, l’exception culturelle française c’est la volonté des artistes de criminaliser leur public ?




Les hommes politiques peuvent-ils être étanches à l’informatique…?

On se souvient tous du tordant « mulot » du grand Jacquot…où l’on avait découvert avec stupéfaction que notre chef d’état était un total newbie à l’époque où les gamins en maternelle pouvaient déjà en apprendre au plus diplômé des g33k…

Aujourd’hui on peut toujours être homme politique, député en l’occurrence et ne rien entraver du tout à l’informatique, internet, les logiciels et les formats…ce qui n’empêche pas de d’exprimer un avis bien arrêté et de prétendre légiférer et d’être rapporteur sur la Loi qui prévoit de règlementer le tout Internet et ce que chacun pourra à l’avenir faire avec sa machine et sa connexion…

formats-ouverts.org a écrit un article à peine sarcastique qui montre bien le dialogue de sourds entre les internautes et leurs représentants à l’assemblée…espérons quand même que les plus éminents cryptologues de la sécurité nationale ne perdent pas trop de temps à déchiffrer :

shsizs GKLSG Ngjisqogkkgop jgip jisjn okgo izjp. jjuaoopzt jgrji f, nkgzk : kozrk Mndfgs. bvplk nj atsgv lkiqzz. Hfkokjgaj jih njn bn illp syqpdlb

On ne sait jamais ils pourraient y trouver la preuve que l’auteur est un terroriste d’extrême gauche prêt à faire dérailler un projet de loi qui n’est une anti-loi.

Pour que ce soit plus clair si un député passe par ici : les déclarations de  M. Franck REISTER sur HADOPI et l’interopérabilité n’ont aucun sens…du moins pas plus que la citation ci-dessus.

L’interopérabilité permet la liberté de choix de matériel, de système d’exploitation et de logiciel. Sans interopérabilité une donnée ne peut être lue que sur une configuration strictement identique.

Quand à la contrainte pour les éditeurs…




«Culture et Internet»: une loi contre la culture et contre internet

La technique n’est jamais seulement technique, comme en témoigne une fois encore internet à l’occasion des débats houleux qui se déroulent à l’Assemblée nationale à propos de la très controversée loi «Création et Internet». L’intitulé séduisant de la loi cache mal son but principal qui est de lutter contre le téléchargement illégal. En réalité, la loi «Création et Internet» est une loi contre la culture, et contre internet.
Deux camps s’affrontent pied à pied. D’un côté, celui qui veut, avec le ministère de la Culture, surveiller étroitement le réseau et punir les contrevenants en envisageant d’aller graduellement jusqu’à la solution radicale de couper la connexion internet.. D’un autre côté, le camp qui considère que le téléchargement libre fait partie de la culture qu’internet a répandue avec la vitesse et la force d’une évidence contre laquelle lutter serait inefficace, contre productif, et à contre sens de l’époque.

Ainsi commence l’excellent édito d’André Rouillé sur paris-art.

Accéder à l’édito.




Le Parlement Européen confirme son opposition à la coupure de l’accès à Internet

Jeudi, le Parlement européen a de nouveau montré son opposition à la riposte graduée à la française, et en particulier contre la suspension de l’abonnement à Internet que pourra prononcer l’Hadopi. Réunis en séance plénière, les députés européens ont rejeté l’amendement pro-riposte graduée soutenu par le gouvernement français, présenté notamment par les eurodéputés Jean-Marie Cavada et Jacques Toubon, ancien ministre de la Culture.

L’amendement rejeté prévoyait que « l’accès à internet ne doit pas faire l’objet d’abus aux fins d’activités illégales et qu’un juste équilibre entre les différents droits fondamentaux garantis en droit communautaire doit être respecté« . Il visait à remplacer le texte initial, finalement maintenu, qui prévoit que l’accès à Internet  « ne devrait pas être refusé comme une sanction par des gouvernements ou des sociétés privées« .

La France a donc de nouveau échoué à convaincre les parlementaires européens de ne pas faire de l’accès à Internet un droit fondamental garanti par le juge. Il avait pourtant envoyé une note à tous les parlementaires pour défendre l’idée selon laquelle « des mesures judiciaires ou administratives doivent pouvoir continuer à être prises dans le cas où des abonnés à Internet utilisent leur accès à des fins illicites« .

Pour Guy Bono, qui a déjà fait voter un amendement contre la riposte graduée au Parlement Européen, « les députés européens sont restés sur leur ligne malgré les pressions multiples exercé par l’UMP et les autorités françaises« . « L’accès a Internet est un droit fondamental pour l’inclusion sociale« , se félicite l’eurodéputé socialiste.

Il estime que « le but pour l’UMP était de faire adopter cet amendement pour  affaiblir la position du Parlement européen à un moment crucial où l’on se dirige vers une conciliation entre le Parlement et le Conseil sur l’amendement 138/46 du paquet télécom« .

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Elle est décidément très mal barrée pour rendre service à quelque artiste que ce soit cette loi HADOPI…non seulement elle ne leur apportera aucun revenu supplémentaire, elle ne suspendra sans doute l’abonnement de personne…par contre elle perturbera forcément la distribution des logiciels et oeuvres libres, elle coutera très cher, elle justifiera les intrusions dans la vie privée, elle ouvre le filtrage d’Internet…pour plagier une marionnette des Guignols :

« Pays de merde !!!




Matmatah aussi…

La question Tryo étant réglée, j’ai à son tour mailé le groupe Matmatah en lui demandant de préciser sa position :

Bonjour,

Une question a transmettre aux membres du groupe :

J’ai remarqué sur le site de la SACEM le nom de Matmatah sur une pétition demandant à la représentation nationale d’adopter en l’état la loi « création et internet » aussi appelée HADOPI.
J’ai été surpris et je souhaiterais savoir s’il s’agit là de la position du groupe :
Demander l’adoption de cette loi qui prévoit, et ce n’est pas le moindre de ses défauts, l’installation d’un robot verbalisateur dans la chambre de chaque adolescent, comme l’a dit le ministre britannique en charge de la propriété intellectuelle, David Lammy.

Merci de votre réponse.

Johan

En attendant leur réponse, je suspends toute opération financière pouvant leur bénéficier d’une façon ou une autre.




  • Nuage de tags

  •  

    • 2016 (1)
    • 2015 (5)
    • 2013 (5)
    • 2011 (1)
    • 2010 (27)
    • 2009 (155)
    • 2008 (9)
  • ACTA