Blackout du Net en France

Posts Taggués avec ‘spam’

Le spam belge…

Belgique – Faits divers mar 26 mai, 12:20

Le tribunal correctionnel de Bruges a condamné mardi un homme qui avait bombardé la commune de Blankenberge de mails pendant des années à un an de prison pour harcèlement. C’est la première fois qu’un citoyen est condamné pour avoir harcelé une commune.

Henri Vandenbosch présidait un club de pétanque de Blankenberge. En 2002, la commune lui a dit que le club devait quitter le Parc Léopold. Il a alors envoyé des dizaines de lettres et mails de protestation à l’administration communale.

Entre septembre 2002 et avril 2007, il a envoyé 132 courriers électroniques. La plupart reprenaient des questions, des remarques, des considérations et des requêtes.

En 2007, la commune a porté plainte afin de mettre un terme à ces envois intempestifs. Le tribunal a condamné le prévenu à un an de prison ferme et à une amende de 1.100 euros avec sursis pour la moitié. Le ministère public a requis son arrestation immédiate mais n’a pas été suivi par le tribunal.

C’est RTLinfo.be qui nous l’apprend. On avait déjà eu en France une employée licenciée pour avoir envoyé une moyenne de 3 mails par jour depuis son adresse pro mais les Belges visiblement tiennent à leur réputation et ont décidé de faire plus fort : envoyer en prison un administré qui contacte l’administration de sa commune tous les 12,5 jours (à la louche). L’histoire ne dit pas si il y a eu réponse de l’administration…

Qu’en serait-il si M. Vandenbosch avait envoyé un courrier papier à son bourgmestre tous les 12 jours ? Aurait-il été inquiété ? Rendu responsable de la déforestation ?

Il semble qu’ici comme un peu au nord les personnes qui rendent les décisions de justice vivent dans un monde différent du notre, un monde ou le mail ne concurence pas le courrier postal, un monde ou pour trouver où cliquer avec le mulot il faut plusieurs heures…

Au fait, si vous trouvez cette plainte et ce jugement dégoutant vous pouvez toujours contacter l’hôtel de ville de Blankenberge à l’adresse stadhuis@blankenberge.be, mais attention n’envoyez pas de messages trop souvent…vous pourriez réveiller un fonctionnaire endormi.




Hadopi : le ministère va spammer les députés jusqu’au vote final

Société 2.0 –

Plutôt que de se demander pourquoi les citoyens en arrivent à inonder leurs députés de messages d’inquiétude face au vote de la loi Création et Internet, le gouvernement a décidé de contre-attaquer, et d’envoyer lui-même des messages quotidiens à tous les députés. Drôle d’ambiance à quelques heures de l’ouverture du débat parlementaire.

Voici qui donne du grain à moudre à notre proposition d’audition de Christine Albanel devant une commission parlementaire chargée d’en vérifier l’indépendance à l’égard des lobbys du disque et du cinéma. Non content d’avoir déjà spammé les internautes, le ministère de la Culture a fait savoir qu’il comptait adresser « quotidiennement » à chaque parlementaire un courrier électronique pour expliquer son projet de loi Création et Internet et la riposte graduée.

« Chaque lettre électronique comprendra le témoignage d’un artiste qui s’exprimera sur l’importance de la protection des droits d’auteur et le rôle de cette loi pour sauver la diversité culturelle », a précisé le ministère de la Culture, qui entend s’appuyer sur le site de propagande Jaimelesartistes.fr réalisé en partenariat avec les lobbys culturels.

Parmi les artistes et professionnels qu’il compte mobiliser, le ministère cite l’humoriste Elie Semoun (Sony BMG), les chanteurs Thomas Dutronc (Universal Music) et Calogero (Universal Music), l’acteur Michel Blanc, les réalisateurs Alain Corneau et Luc Besson, les musiciens électro Martin Solveig (Universal Music), le DJ Cut Killer ou encore le contre-ténor Philippe Jaroussky (EMI).

Pour justifier cette campagne de spam qui donnera la parole aux artistes rémunérés par les majors du disque et du cinéma (en laissant de côté la majorité silencieuse d’artistes qui ne souhaitent pas la riposte graduée), le ministère dénonce « les campagnes de désinformation conduites par des groupes de pression libertaires et minoritaires« , en visant en particulier la Quadrature du Net, qui demande aux citoyens d’écrire à leurs députés pour les alerter sur les dangers de la loi Création et Internet.

Le gouvernement constate que les parlementaires sont « actuellement inondés » par les e-mails des internautes inquiets des conséquences de la loi Hadopi sur leurs libertés individuelles et le respect des droits de la défense.

Et plutôt que de se demander ce qui dans la loi peut susciter ces craintes, le ministère choisit de les ignorer, de les réduire à l’agissement de quelques « groupes de pression minoritaires » pourtant suivis par des dizaines de milliers d’internautes, et de brouiller le signal en envoyant lui-même des messages aux députés. C’est une conception étrange de la démocratie.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

Sacrée Albanel…

Appeler Besson pour soutenir un projet de loi contre la copie…il se copie tellement lui-même qu’il est obligé de numéroter ses films pour les reconnaitre…

Avoir retrouvé Cut Killer… »Moi j’aime pas les DJ qui prennent vite la grosse tête… » chantaient en coeur NTM et raggassonic à son sujet.

Se lancer dans le spam…

C’est vrai que si on regarde l’action gouvernementale et ses modalités on a vraiment l’impression d’assister à une rupture…mais c’est pas bon signe…




  • Nuage de tags

  •  

    • 2016 (1)
    • 2015 (5)
    • 2013 (5)
    • 2011 (1)
    • 2010 (27)
    • 2009 (155)
    • 2008 (9)
  • ACTA