Blackout du Net en France

Posts Taggués avec ‘UMP’

Souvent droite varie

Je ne sais pas si vous vous souvenez…

Au début du, déplorable mais heureusement unique, quinquennat Sarkozy tout un train de réformes a été mis en marche non sans contestation. A l’époque la réponse universelle des partisans de la droite bête était invariable : « C’était dans le programme du candidat, il a été élu, donc il a mandat pour le faire, les français sont donc pour puisqu’il ont voté pour lui… ».

Puis vint la défaite…et avec elle la succession…

Un autre président qui lui aussi est un ex-candidat et comble de la similitude : lui aussi avait un programme et celui-ci aussi contenait des réformes. On aurait donc pu s’attendre (suite…)




« Blogajo » assène !

Ouh ! Le méchant !

BlogaJo commente de temps à autre un article du Courrier-Picard…eh oui l’envie de s’étendre sur Internet n’apparaît pas subitement.

La rédaction du CourPic à remarqué un commentaire de BlogaJo sur son site. Ce commentaire concernait un article sur un « Putsch » au conseil municipal. Les commerçants amienois, poussés par on ne sait quel sentiment d’injustice, on en effet envahi une réunion du conseil municipal pour se plaindre de ne plus pouvoir, aussi facilement qu’avant, accéder jusqu’à la porte de leur magasin avec leur véhicule… (suite…)




Opération communication présidentielle, des français de l’UMP.

On s’en doutait. Les RG avaient eu beau bien faire leur travail, avec ce foutu Internet on allait bien retrouver des preuves que les français moyens, censés être représentatifs, sélectionnés par TF1 avaient été triés sur le volet.

Ça n’a pas manqué et il n’a pas falu bien longtemps. On commence donc avec l’auto-entrepreneuse qui se complait décidément à cotoyer de près nos éminents gouvernants. Vous la verrez ici, en photo avec le triste Fillon, notre premier sinistre.

SchiJo.

Merci à l’anonyme qui a su retrouver la photo et faire le lien, s’il se dénonce je lui paye une bière, ou 2 ou 3 ou…




Julien COUPAT dehors.

Depuis trois jours la rumeur enflait quand une possible libération de Julien COUPAT sur demande du juge d’instruction (vous savez le juge que Sarko veut faire sauter), le parquet de Paris ayant signifié son accord sous conditions, Julien est sorti hier de la santé.

La presse écrit déjà libre, elle est reprise par les politiques, tel Montebourg, qui se sentent revenir une âme de gardien des droits de l’homme.

Julien n’est pas libre :

  • Il est toujours poursuivi, et toujours selon les mêmes chefs d’accusation…ça ne vous choque pas que la justice renvoie dehors quelqu’un qu’elle poursuit pour être le chef présumé d’une présumée organisation présumée terroriste ?
  • Il n’a pas le droit de voir sa compagne : elle est aussi poursuivie dans cette affaire.
  • Il n’a pas le droit de quitter Paris.
  • Il ne peut donc pas rentrer chez lui (à Tarnac).
  • Il ne peut pas reprendre son travail, tenir une épicerie de campagne à distance n’est pas chose aisée…surtout pour aider les mamies à porter leurs cabas.
  • Il doit être présent sans délai à la moindre envie de la « justice ».

Julien est toujours poursuivi, comme ses camarades. La menace d’une condamnation pèse toujours sur sa tête.

Mais déjà la gauche parlementeuseaire demande des comptes, comme si l’obscénité de cette manipulation pouvait être appréciée dans son ensemble, comme si le préjudice pouvait être chiffré dès ce jour, comme si les poursuites, pour le moins farfelues, avaient été abandonnées.

Julien est dehors, en homme brimé, en homme traqué, en homme surveillé et vous voudriez que nous ne soyons plus révoltés ?

Le 7 juin ne vous trompez pas, les partis qui siègent dans les assemblées sont tous complices de cet vindicte politico-totalitaire.

Courage Julien.

…SchiJo




« J’ai toujours des convictions de gauche intactes. »

…Claude Allègre pour justifier de voter « sans état d’âme » et « sans aucune hésitation » pour la liste UMP aux européennes … ça s’appelle mentir avec allègresse, non ?




TF1, le ministère de la culture, la drogue, les partouzes…

Lionel Tardy (UMP) : « A la place de Christine Albanel, je démissionne »

Invité ce mercredi matin de l’émission Ligne J@une produite par Arrêt sur Images, le député UMP Lionel Tardy a jugé que l’envoi par le cabinet de Christine Albanel d’un e-mail à la direction TF1 pour provoquer le licenciement de l’un de ses employés anti-hadopi montrait une « collusion qui est très très gênante » entre la chaîne et le gouvernement. « Si je suis à la place de Christine Albanel, je démissionne« , finit-il par lâcher.

Au moment où était tournée l’émission, les invités ne savaient probablement pas encore que le contenu du message envoyé par le cabinet avait été révélé par le Canard Enchaîné. « Jean-Michel, vous avez des salariés qui, manifestement, aiment tirer contre leur camp« , avait écrit le directeur adjoint du cabinet de Christine Albanel.

Le ton du message laisse peu de doutes sur les intentions réelles du haut fonctionnaire, d’autant que comme le précise dans l’émission Claude Soula, journaliste du Nouvel Observateur, le mail a été envoyé à Jean-Michel Counillon, « directeur du lobby de TF1« .

« C’est l’homme qui est toujours à l’Assemblée Nationale, précise Soula avec les approbations de Lionel Tardy, qui est avec les députés. C’est l’homme qui fait voter les lois de TF1, c’est l’homme qui explique au ministère de la Culture ce que veut TF1 et en général le ministère de la Culture finit par appuyer ce que veut TF1, et les députés, qu’ils soient de droite ou de gauche, finissent par voter la loi« .

Une collusion d’autant plus dérangeante qu’il y a peu, le patron de TF1 International a retrouvé chez lui le corps d’un homme, semble-t-il mort par crise cardiaque d’un cocktail cocaïne-GHB après l’organisation d’une « partie fine ». L’homme en question ? Le chef du bureau de cabinet de Christine Albanel. Ce qui ressemblait au départ à une simple affaire privée prend aujourd’hui un tour un peu différent.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com
Sur LePost

Sur LePost




Bourreau-TF1 : Le cabinet d’Albanel voulait bien la tête de l’employé !

Fallait-il encore prouver la malhonnêteté et l’instinct de vindicte de ce gouvernement ?



Le Canard Enchaîné daté de ce mercredi a pu mettre la main sur le mail envoyé par le cabinet de Christine Albanel à la direction de TF1. Il est accablant pour la ministre :


« Bonjour,
Jean-Michel, vous avez des salariés qui, manifestement, aiment tirer contre leur camp.
Cordialement
« 


Le Canard précise que cette missive, façon courrier anonyme, est signée de Christophe Tardieu, le directeur adjoint du cabinet de Christine Albanel. Adressé à Jean-Michel Counillon, secrétaire général et directeur des affaires juridiques de TF1, le message était suivi de la copie du mail envoyé par Jérôme Bourreau à la députée UMP Françoise de Panafieu.


« Counillon n’est pas long à réagir« , raconte le Canard. « Pourquoi la Une de Martin Bouygues devrait-elle compter dans ses rangs un traître à la cause sarkoyste ? Le sort de Jérôme Bourreau, 31 ans, est aussitôt scellé« .


Interrogée hier à l’occasion des questions au gouvernement, Christine Albanel avait indiqué que l’e-mail avait été envoyé à TF1 « sans aucune demande de sanction, mais pour information« . Une drôle de manière d’informer.


Interrogé par Numerama, Jérôme Bourreau nous a confié mardi que la direction de TF1, en lui notifiant son licenciement, lui avait avoué que les pressions du cabinet de Christine Albanel étaient trop fortes pour le laisser en poste. De son côté, Christophe Tardieu a été suspendu pour un mois. Concrètement, il n’a plus de chauffeur, plus de prime, mais conserve son traitement d’inspecteur des Finances. En somme, un mois de vacances offert par la maison.


Mardi, en séance, les députés socialistes ont exigé la démission de Christine Albanel.


Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com




Hadopi adoptée à l’assemblée, le PS démissione…

Ça y est : la loi, mal intitulée, Internet et Création, HADOPI, a été adoptée hier à l’assemblée nationale avec toutes les voix de l’Union des Minables Pantins, conformément aux ordres reçus,  suivis par la majorité des députés « Nouveau Centre », le parti de droite issu de l’ancien centre droit, et Jack Lang, le bien nommé qui attend son maroquin…

Les sénateurs PS, jamais à un « laisser faire » près, surtout quand il s’agit de tuer la démocratie, se sont empressés de déclarer qu’ils ne participeront pas au vote au sénat…mettant ainsi la loi HADOPI à l’abri de toute démotivation des sénateurs UMP…

Quand il s’agit de tuer le droit à la liberté il ne peut y avoir que deux positions, pour ou contre, l’abstention signifie n’accorder aucune importance au sujet. Celui qui ne lutte pas en permanence pour la liberté ne la mérite pas.

Alors voilà il ne reste plus pour nous protéger de l’HADOPI que le conseil constitutionnel et l’Europe. Les « sages » vont-ils s’opposer frontalement à la « volonté » (euphémisme inside) présidentielle ? Rien n’est moins sûr, nos sages has-been dans lesquels certains placent encore leurs espoirs se savent bien trop fragiles face à un parlement qui viens de prouver qu’il était aux ordres de l’éxécutif, qui n’a d’ailleurs jamais aussi bien porté son nom depuis Vichy. Après la modification de la constitution permise par l’abstention du PS et l’adoption rocambolesque d’HADOPI tous ceux qui sont soumis au pouvoir du congrès (assemblée et sénat réunis) savent bien qu’ils ne doivent surtout pas risquer de se faire mal voir d’un président qui dispose d’une majorité de godillots dans l’organe qui détient le pouvoir de changer la constitution.

L’Europe reste, une fois n’est pas coutume, la dernière protection des insoumis du Net français face à la dictature des médias et des majors. L’amendement 138/46 au paquet télécoms, dit amendement Bono du nom de son auteur, prévoit que la suspension de l’abonnement Internet ne puisse être prononcée que par voie judiciaire. La loi HADOPI est en opposition au futur droit européen sur ce point, la haute autorité HADOPI n’est qu’une autorité administrative dont la composition n’a rien d’impartiale. Une fois le paquet télécom adopté, par la prochaine législature vraisemblablement, la France sera donc en infraction au droit européen. C’est là l’importance de bien choisir son bulletin de vote le 7juin, pour ce scrutin aux européennes que le pouvoir et les médias souhaiteraient nous voir oublier.

Les positions sur HADOPI :

UMP : tous pour sauf François Goulard, Denis Jacquat, Franck Marlin, Lionel Tardy, Christian Vanneste et Michel Zumkeller, les abstentions dans un vote pour ce genre de lois équivalent à un laisser faire , donc un vote « pour »

Nouveau Centre : (ex aile droite du centre-droit) : Pour sauf Jean-Pierre Abelin, Jean Dionis du Séjour, Philippe Folliot, Jean-Christophe Lagarde, Jean-Luc Préel et François Rochebloine. Même remarque quand aux abstentions.

PS : Contre sauf Jack Langue, qui vote pour, Arnaud Montebourg et les sénateurs qui s’abstiennent, avec toujours la même remarque sur l’abstention.

Ont aussi voté contre Abdoulatifou Aly, François Bayrou, Mme Véronique Besse, MM. Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Dominique Souchet et François-Xavier Villain.

Au scrutin du 7 juin les internautes français soucieux de leur liberté et de leur vie privée n’ont donc que deux choix, le MODEM s’ils sont de droite ou l’extrême gauche s’ils sont de gauche.

…Schijo

Image issue de http://edgydog.wordpress.com/




  • Nuage de tags

  •  

    • 2016 (1)
    • 2015 (5)
    • 2013 (5)
    • 2011 (1)
    • 2010 (27)
    • 2009 (155)
    • 2008 (9)
  • ACTA